Homélie du 3 décembre 2015

Jeudi, 1?re semaine de l'Avent

Une homélie de fr. Bernard poupart

Isaïe nous parle aujourd'hui de ville forte, de rempart, de rocher (26, 1-6), mais aussi de citadelle inaccessible jetée à terre, renversée dans la poussière, foulée aux pieds par les humbles, piétinée par les pauvres gens. Et Matthieu de maison bâtie sur le roc ou bâtie sur le sable (7, 21-27).

Il y a donc une solidité trompeuse et une force des humbles.

Comment ne pas penser aujourd'hui à nos forces trompeuses, celles de nos frappes aériennes et de nos coalitions improbables? Mais aussi à la force tranquille de ceux qui veulent encore aller écouter des concerts ou prendre du bon temps aux terrasses des cafés, narguer les fous d'un Dieu bafoué, et se tenir à distance des pauvres calculs et des tergiversations fallacieuses des politiques.

Et nous, ici, en cet Avent qui éclaire notre faiblesse, humbles gens poursuivant une recherche persévérante dans le silence et l'amitié, nous n'avons pas d'autre message que celui d'Isaïe: «  Tu construis solidement la paix, Seigneur, pour ceux qui ont confiance en toi.  »

Message de confiance donc. Confiance des humbles qui ne comptent pas trop sur eux-mêmes mais qui accueillent tranquillement la douce paix qui vient de Dieu.

 
 
pageData
Array
(
    [page] => Array
        (
            [title] => Homélie
            [description] => 
            [headerLogo] => Array
                (
                )

        )

    [description] => Monastère Saint-André de Clerlande
)
GET
Array
(
    [page] => liturgie
    [page2] => homelie
    [page3] => 639
    [page4] => Jeudi_1re_semaine_de_lAvent
)
tooltip