Warning: extract() expects parameter 1 to be array, null given in /var/www/vhosts/clerlande.com/dev4.clerlande.com/pages/liturgie/homelie/page.php on line 48

Notice: Array to string conversion in /var/www/vhosts/clerlande.com/dev4.clerlande.com/pages/liturgie/homelie/page.php on line 46

Warning: extract() expects parameter 1 to be array, null given in /var/www/vhosts/clerlande.com/dev4.clerlande.com/pages/liturgie/homelie/page.php on line 48

Homélie du 18 juin 2017

Ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson

Le Saint Sacrement - Année A

Une homélie de fr. Dieudonné Dufrasne

Comme les grains de froment autrefois disséminés dans les champs, ont été rassemblés et broyés pour ne faire qu'un seul pain.

ainsi, Seigneur, rassemble dans ton Église tous tes disciples dispersés et divisés en un seul Peuple, à la louange de ton Nom et au service du monde.

nous t'en prions.

Comme les grappes de raisin, autrefois cachées sur les coteaux, ont été cueillies et pressées pour ne faire qu'un seul vin, ainsi, Seigneur, recueille dans ton coeur les larmes et la sang de tant d'hommes et de femmes éprouvés, écrasés, torturés, anéantis.

Offre leur la coupe de la guérison et de la consolation.

nous t'en prions.

Comme la pâte a besoin du feu pour cuire, et comme les raisins ont besoin du soleil pour mûrir, ainsi, Seigneur, sois présent aux jeunes générations de notre époque en quête d'affection désintéressée et pure, et en attente de valeurs qui ne déçoivent pas.

nous t'en prions

Et nous-mêmes, qui sommes assoiffés de ta Présence vivifiante, mais toujours encombrés par des besoins inutiles, accorde-nous, Seigneur, de nous simplifier par la prière et le silence, et de trouver la joie à fractionner et partager notre pain quotidien.

nous t'en prions.

 

Dieu t’a donné cette nourriture que ni toi ni tes pères n’aviez connue

Moïse disait au peuple d’Israël : « Souviens-toi de la longue marche que tu as faite pendant quarante années dans le désert ; le Seigneur ton Dieu te l’a imposée pour te faire passer par la pauvreté ; il voulait t’éprouver et savoir ce que tu as dans le cœur : allais-tu garder ses commandements, oui ou non ? Il t’a fait passer par la pauvreté, il t’a fait sentir la faim, et il t’a donné à manger la manne – cette nourriture que ni toi ni tes pères n’aviez connue – pour que tu saches que l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de tout ce qui vient de la bouche du Seigneur. N’oublie pas le Seigneur ton Dieu qui t’a fait sortir du pays d’Égypte, de la maison d’esclavage. C’est lui qui t’a fait traverser ce désert, vaste et terrifiant, pays des serpents brûlants et des scorpions, pays de la sécheresse et de la soif. C’est lui qui, pour toi, a fait jaillir l’eau de la roche la plus dure. C’est lui qui, dans le désert, t’a donné la manne – cette nourriture inconnue de tes pères. »

Dt 8, 2-3.14b-16a

Glorifie le Seigneur, Jérusalem ! Célèbre ton Dieu, ô Sion ! Il a consolidé les barres de tes portes, dans tes murs il a béni tes enfants.

Il fait régner la paix à tes frontières, et d’un pain de froment te rassasie. Il envoie sa parole sur la terre : rapide, son verbe la parcourt.

Il révèle sa parole à Jacob, ses volontés et ses lois à Israël. Pas un peuple qu’il ait ainsi traité ; nul autre n’a connu ses volontés.

Ps 147 (147 B), 12-13, 14-15, 19-20

Puisqu’il y a un seul pain, la multitude que nous sommes est un seul corps

Frères, la coupe de bénédiction que nous bénissons, n’est-elle pas communion au sang du Christ ? Le pain que nous rompons, n’est-il pas communion au corps du Christ ? Puisqu’il y a un seul pain, la multitude que nous sommes est un seul corps, car nous avons tous part à un seul pain.

1 Co 10, 16-17

Puisqu?il y a un seul pain, la multitude que nous sommes est un seul corps

Frres, la coupe de bndiction que nous bnissons, n?est-elle pas communion au sang du Christ ? Le pain que nous rompons, n?est-il pas communion au corps du Christ ? Puisqu?il y a un seul pain, la multitude que nous sommes est un seul corps, car nous avons tous part un seul pain.

1 Co 10, 16-17

Puisqu?il y a un seul pain, la multitude que nous sommes est un seul corps

Fr?res, la coupe de b?n?diction que nous b?nissons, n?est-elle pas communion au sang du Christ ? Le pain que nous rompons, n?est-il pas communion au corps du Christ ? Puisqu?il y a un seul pain, la multitude que nous sommes est un seul corps, car nous avons tous part ? un seul pain.

1 Co 10, 16-17

pageData
Array
(
    [page] => Array
        (
            [title] => Homélie
            [description] => 
            [headerLogo] => Array
                (
                )

        )

    [description] => Monastère Saint-André de Clerlande
)
GET
Array
(
    [page] => liturgie
    [page2] => homelie
    [page3] => 3922
    [page4] => 
)
tooltip